LA FIGUE

Mis à jour : avr. 13


La figue est un festival de couleurs et de saveurs ! Blanche, noire, rouge, violette ou bicolore, elle reste avant tout un fruit gourmand et gorgé de soleil. Oscillant entre saveurs douces et acidulées, sa chair est onctueuse et rafraîchissante. Grâce à sa modeste teneur en sucre et à la qualité de ses apports nutritionnels, la figue participe à un régime alimentaire diversifié.

Selon les variétés, ses couleurs vont du vert au noir, en passant par le jaune et le rouge. La chair du fruit est onctueuse, et sa saveur douce, parfois acidulée. Il existe de très nombreuses variétés de figues, dont plusieurs dizaines s’épanouissent en France. Dans l'assiette, la saveur de la figue vitamine vos préparations et s'associe très facilement avec les cuisines les plus simples comme les plus recherchées. Ses fibres abondantes, sa forte teneur en calcium et sa modeste teneur en sucre sont autant de raisons de profiter d'elle à la maison, et de l'emmener au bureau pour une pause gourmande.

La figue de Solliès : Figue arrondie et aplatie à la peau épaisse, résistante, elle est la variété unifère la plus populaire en France. Violette garnie de rayures noires, sa chair est de couleur fraise claire à rouge grenat. Elle est peu juteuse mais sucrée et tellement savoureuse ! Comme son nom l'indique, son berceau est Solliès-Pont, dans le Var, « la capitale de la figue ». Il existe bien d’autres variétés de figues.

Choisissez de belles figues, à la fois fermes et charnues. La figue que vous achetez doit être parfumée et à point car, une fois cueillie, elle ne mûrit plus. L'idéal est de consommer vos figues dès le retour du marché ou du magasin, avant qu'elles ne commencent à se dessécher. Chez vous, à l'air libre, vous pourrez les conserver 4 jours. La figue peut être capricieuse : elle apprécie peu le séjour au réfrigérateur, qui permet quand même de la conserver jusqu'à 8 jours. Dans ce cas, enveloppez-la, car la figue absorbe facilement les odeurs ! Sortez-la au moins 30 minutes avant de la consommer pour qu'elle retrouve tous ses arômes, neutralisés par le froid. Sur les étals, le plus souvent, les figues sont présentées en vrac ou encore en caisses alvéolées qui les protègent des chocs.

Crue ou cuite, seule ou associée à d'autres mets : la figue s'adapte à vos envies du moment. Elle est très simple à préparer : elle ne nécessite pas d’épluchage, peut-être au besoin, une petite coupe au niveau du pédoncule où la peau est légèrement plus épaisse.

Dégustez-la au naturel, en la croquant telle quelle, non épluchée, juste rapidement rincée et séchée immédiatement, pour éviter que sa peau, poreuse, ne se gorge d'eau et se déchire. Avant de dévorer votre figue, essuyez-la avec un linge propre ou du papier absorbant. Vous pouvez également ouvrir votre figue en deux afin de vous assurer qu'elle n'est pas habitée par un petit visiteur indésirable ! Crue, on peut tout simplement l’émincer en fines tranches. Attention, utilisez un couteau très tranchant : les fruits bien mûrs risquent de s’écraser à la découpe si la lame n’est pas suffisamment affûtée. Farcie : incisez le fruit en croix en partant du pédoncule ; écartez les coins et évider un peu de chair pour laisser la place à la garniture (fromage, pâte d’amande, boule de glace...)

La figue peut se cuire de plusieurs manières : mise au four, passée à la poêle ou au confiturier. La figue peut être travaillée entière, fendue en deux ou en quatre. Cuisez-la :environ 20 min au four, entière, ouverte en quatre, ou en morceaux ;5 min à la poêle, ouverte en deux ou en quartiers ;entre 40 et 60 min au confiturier.

Les figues farcies ! Coupez le chapeau de quatre figues. Retirez la chair à l'aide d'une cuillère parisienne, puis hachez cette chair avec six brins de cerfeuil et quatre de ciboulette. Assaisonnez de quelques gouttes de balsamique. Remettez la farce dans les figues.

Faites-vous plaisir et expérimentez ! La figue se conjugue avec tout (ou presque). Laissez-la crue et partagez-la simplement :en salade de fruits ; découpée en morceaux sur un fromage blanc ; avec quelques feuilles de menthe ;avec une glace à la vanille ou au nougat.

Cuite, en dessert ou dans un plat : farcie au fromage ou à la pâte d’amande ; rôtie avec du miel ; du beurre salé et de la cannelle ;en gratin, avec de la glace vanille ;avec un magret ;avec un filet mignon de porc ;avec une queue de lotte rôtie ;enroulée dans du jambon de Parme et de la tomme de Savoie.

« Ne rincez pas les figues en vue de les conserver plus longtemps car elles se gorgeraient d'eau et s'abîmeraient plus vite ! Consommez-les plutôt dès le retour des courses. »

Contrairement à certaines idées reçues, la figue fraîche fait partie des fruits moyennement sucrés, au même titre que la pomme. Adaptée à une alimentation minceur, la figue est un fruit équilibré. Elle apporte un large panel de minéraux - potassium, calcium, magnésium, etc. - et de vitamines (vitamines du groupe B, vitamine C…) utiles à votre bien-être.

L'odeur de la figue est apaisante... alors prenez le temps de la respirer avant de la croquer !

Connue depuis l’Antiquité, la figue est le fruit le plus important de l’alimentation des anciennes civilisations du bassin méditerranéen au même titre que la datte, l’olive et le raisin. Noires, vertes ou violettes, les figues offrent une étonnante variété de vitamines et minéraux et pourraient contribuer à prévenir de nombreuses maladies.

Riche en glucides, en fibres et en protéines, la figue est très nourrissante, facile à digérer et laxative. On la recommande en cas de constipation passagère et aux personnes dyspeptiques (qui ressentent des sensations inconfortables au niveau de la partie haute du tube digestif). Emolliente et adoucissante, la figue soulage la toux et l’enrouement (notamment en cas de rhume ou de bronchite) mais aussi la coqueluche et la pneumonie. Les gargarismes de décoction de figues (100 g de figues sèches par litre d’eau) se révèlent très efficaces contre les inflammations et les abcès dentaires. Vous pouvez même appliquer une moitié de figue chaude en cataplasme entre la joue et la gencive pour soulager la douleur. Le suc laiteux que sécrète le figuier contient une enzyme très efficace contre les cors et les verrues. Couper des feuilles de figuier et appliquer le suc deux fois par jour sur les verrues et les cors pour les aider à disparaître. Cataplasmes de figues : cuites dans l’eau ou le lait, les figues font des cataplasmes parfaits pour faire mûrir les abcès et les furoncles


La recette : https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/en-cuisine/recettes/figues-farcies-chevre

La source : https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/


Suivez  moi : 

  • Facebook Social Icône

Tél : 06 28 32 50 50

© 2018 par Pascale MASSART. Créé avec Wix.com