Suivez  moi : 

  • Facebook Social Icône

Tél : 06 28 32 50 50

© 2018 par Pascale MASSART. Créé avec Wix.com

LA MORILLE


Sauvage ! La morille n’a besoin de personne pour pousser : on la trouve sur des sols sablonneux, dans les bois à l’ombre des ormes et des frênes, notamment. Elle apprécie également le pied des pommiers. On la trouve même aux endroits où l’on a amassé des pommes Elle aime les terrains tourmentés, les creux et autres cuvettes. À peine a-t-elle sorti son chapeau que les ramasseurs cherchent à la débusquer. Dans l’Antiquité, les Romains consommaient déjà la morille comme condiment.


Plaisir printanier exclusif, la morille sort du commun avec son chapeau alvéolé. Ce champignon sauvage embaume les plats avec un parfum unique, très subtil. Reconnue sur le plan gustatif, elle présente également de vrais arguments nutritionnels.

Joli champignon, la morille se distingue par son chapeau en dentelle. On distingue la morille ronde et la morille conique aux saveurs plus prononcées. La morille se mange exclusivement cuite : crue, elle est toxique. Avec de la crème : l’association est une valeur sûre pour des sauces au parfum inimitable ! Toutefois, elle se marie très bien aussi avec d’autres ingrédients…La saison courte de ce champignon printanier, disponible entre mars et juin, en fait un produit rare.

De nombreuses variétés de morille s’épanouissent dans les forêts européennes. Comme pour tous les champignons, il faut vraiment s’y connaître pour les différencier. La couleur et la forme du chapeau permettent néanmoins de distinguer deux grandes familles :la morille ronde ou commune et la morille conique, la plus appréciée des grands chefs !

Ne choisissez que des champignons entiers et en bon état : si vous voyez des trous, cela traduit peut-être la présence de vers. La morille doit être ferme, tant le pied que le chapeau, et sans taches. Prenez-la entre les doigts, vous devez avoir l’impression de toucher du velours. Le champignon doit être bien sec. Les plus savoureuses ont une teinte foncée, un pied court et un beau chapeau rond. Les champignons de petite taille sont plus tendres et plus parfumés.

Les morilles se dégustent juste après la cueillette. À la rigueur, conservez-les deux jours dans un endroit sec et frais, mais évitez le réfrigérateur. Vous voulez la garder plus longtemps : plongez-la dans un bocal d’huile d’olive ou faites-la sécher au four à basse température.

À la fois souple et ferme, légèrement élastique, la morille dégage un parfum très caractéristique. Facile à travailler, elle impose ses arômes. Mariez-la avec de la crème et vous ferez fondre de plaisir tous les palais.

Un bain d’eau vinaigrée : plongez-y rapidement le champignon sans le secouer. Le sable et les petits insectes qui s’y cachent tomberont délicatement au fond de l’eau. Répétez l’opération 2 ou 3 fois si nécessaire. Égouttez bien à l’aide d’un papier absorbant ou dans une passoire. Le pinceau pour les plus patients : si vous souhaitez préserver au mieux l’arôme délicat de la morille, nettoyez minutieusement chaque alvéole. Bon courage, mais bon appétit aussi.

Avant de la faire poêler, braiser ou sauter, faites-la suer à feu très doux sans matière grasse : elle libérera ainsi son eau de végétation. À l’inverse, vous pouvez choisir de saisir le champignon à feu vif : la cuisson courte permet aux morilles de garder leur parfum. Pour un plat à la casserole ou en cocotte, ajoutez les morilles seulement 10 minutes avant la fin de cuisson. Pour vous, la crème est une évidence avec les morilles ? Elle se marie aussi à la perfection avec le vin jaune du Jura.

Son association avec la crème fraîche est une valeur sûre : créez une sauce onctueuse, puissamment parfumée pour accompagner du veau ou du poulet. En petits morceaux, juste avec des œufs brouillés ou en omelette. Variante à l’italienne : transformez un risotto en véritable plat de luxe !

Le conseil du chef

« Avec ses alvéoles, la morille ressemble à une éponge… Ayez la main légère sur les matières grasses : elle pourrait vite s’en imbiber. »


RECETTE :

//www.cuisineaz.com/recettes/risotto-nouveau-aux-morilles-creme-et-parmesan-74229.aspx