LA PÊCHE LA NECTARINE

Mis à jour : avr. 13


La pêche, fruit très ancien d’originaire d’Asie, la pêche-nectarine est le 7e fruit le plus consommé en France. Sucrée et très désaltérante, elle fait le régal des gourmands à la belle saison. Elle se consomme nature mais se marie également à de savoureux plats et desserts. Sa peau lisse ou duvetée prend différentes couleurs déclinant les nuances du blanc au jaune, en passant par l’orange ou le rose. Sa chair parfumée est jaune, blanche, ou même rouge.

Elle s’associe avec bonheur à des mets salés ou sucrés, ou se mange nature. Juteuse et rafraîchissante, la pêche est un fruit estival par excellence ! La grande famille des pêches, toutes issues de l’espèce Prunus persica, compte de nombreuses variétés ; 300 coexistent en France, dont les plus consommées sont les pêches (à la peau duveteuse), les nectarines, les brugnons (à la peau lisse et brillante) et les pavies (pêches plates). Qu'elle soit jaune, blanche ou sanguine, la chair des pêches est sucrée, aromatique, parfumée et plus ou moins dotée d'une touche acidulée. C’est au noyau que vous pouvez les différencier : celui du brugnon adhère à la pulpe tandis que celui de la nectarine se détache facilement de la chair. Les nectarines ont de plus en plus de succès !Les consommateurs, notamment les plus jeunes générations, semblent préférer de plus en plus la nectarine à la pêche ; peut-être parce qu'elle n'a pas de duvet et qu'elle peut se manger plus croquante.

Voici quelques conseils pour choisir une bonne pêche : Respirez son parfum ! Si vous ne sentez rien, passez votre chemin. Lorsqu’elle est mûre, la pêche est souple. Sa peau ne doit pas présenter de taches ni de meurtrissures et elle exhale une odeur parfumée. Ne vous fiez pas à la couleur de sa chair comme signe de maturité ou de fraîcheur ! Un préjugé laisse croire que les pêches à chair blanche seraient plus parfumées que celles à chair jaune. Cette différence de pigmentation n’influe ni sur l’arôme ou ni sur le goût de ces fruits.

Pour conserver ce fruit star de l’été, prenez quelques précautions : Evitez le réfrigérateur pour conserver vos pêches car le froid anéantit leur saveur et rend leur chaire farineuse. Optez plutôt pour un compotier placé dans un endroit frais. Rangez-les à plat et dégustez-les dans les 2 jours. Vous pouvez également en faire de savoureuses confitures ou compotes.

Les pêches et les nectarines sont des fruits délicats, vous les trouverez en vrac ou en plateau alvéolé, un mode de conditionnement qui tient compte de leur fragilité. La pêche se déguste aussi bien nature que cuite. Associée à d’autres fruits ou incorporée à des préparations sucrées, elle fera des desserts savoureux. Offrez-lui, sinon, une place de choix en salade ou en garniture de plat. La pêche, fruit plaisir de l’été, est excellente dégustée nature. Rincez-la sous l’eau froide avant de la savourer.

Si vous désirez la peler, suivez les étapes suivantes : Commencez par la couper en deux en suivant le sillon naturel du fruit. Tournez en sens opposé les deux moitiés pour les séparer du noyau. Plongez-la pendant 10 à 20 secondes dans de l’eau bouillante. Rafraîchissez-la ensuite en la plongeant-la dans de l’eau froide. Coupez les moitiés en quarts et retirez le noyau en vous aidant de la pointe d’un couteau. Pelez les quartiers avec le côté non tranchant de la lame. Pour conserver sa délicate teinte nacrée, arrosez-la de jus de citron.

La pêche se cuisine de différentes manières selon l’emploi qu’on en fait : garniture, marmelade, etc. Si elle est destinée à une garniture, introduisez-la dans le plat 6 minutes avant la fin de la cuisson. Si la cuisson se fait au four, ajoutez-la 8 minutes avant la fin. Pour une marmelade rapide, pensez au four à micro-ondes ! Un passage de 3 ou 4 minutes suffit. Poêlées, faites sauter vos pêches avec du beurre et du sucre. Relevez leur saveur d’une pincée de poivre. Pour des pêches fondantes, faites-les pocher 4 à 5 minutes dans un sirop de sucre ou de miel aromatisé. Si vous préférez une cuisson au four, 30 à 45 minutes seront nécessaires. Déclinées en confiture, comptez 25 minutes de cuisson. Pensez également au barbecue en été ! Posez directement les moitiés sur le grill pendant quelques minutes. Ou bien, enveloppez-les dans du papier aluminium avec du sucre et une noix de beurre. Agrémentez-les des arômes de votre choix et laissez-les cuire sur le gril pendant 8 à 10 min.

Crue, mélangez-la à des salades de légumes frais : carottes râpées, tomates, etc. Coupée en petits morceaux et agrémentée d’herbes fraîches comme le basilic ou la menthe, elle peut faire un condiment rafraîchissant pour accompagner une viande ou un poisson. De l’entrée au dessert, en passant par le plat, mariez-la à des herbes aromatiques comme le thym, le thym–citron, le romarin, ou même un brin de lavande ! En dessert, accompagnez-la de verveine, ou de menthe dans un sorbet. Agrémentez-la aussi de zestes de citron ou d’orange pour une touche tonique ! Les épices comme la vanille, la cardamome ou la cannelle souligneront délicatement la douceur de sa chair. Accompagnez-la de fruits secs : amandes en poudre ou effilées, noisettes, etc.

Le geste simple :

https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/en-cuisine/les-gestes-simples/monder-une-peche

La pêche acquit ses titres de noblesse à Versailles, dans le jardin fruitier du Roi Soleil. Plus de trente variétés y furent cultivées. Parmi elles, on compte celles aux noms évocateurs tels « Belle de Chevreuse », « Belle de Vitry », ou encore « Téton de Vénus » !

Une peau de pêche : ce n'est pas pour rien si la pêche est largement utilisée en cosmétique ! Ses vertus adoucissantes et revitalisantes associées à ses nombreuses vitamines renforcent efficacement l'élasticité de la peau. Ce fruit possède un pouvoir régénérant qui protège les cellules cutanées des agressions extérieures. Les caroténoïdes contenus dans la pêche donnent un joli teint halé à ses consommateurs et favorisent le bronzage naturel. C’est un allié minceur : Composée d'eau à près de 90 %, la pêche est faible en calories et peu sucrée. Les fibres contenues dans ce fruit favorisent une sensation de satiété, pour un apport calorique minimum. Juteuse et savoureuse, la pêche vous désaltérera efficacement durant les chaudes journées d'été. A l'heure du goûter ou en dessert, c'est la note gourmande qui ne vous fera pas prendre un gramme ! . Les consommateurs délicats et les jeunes enfants la tolèrent très bien. La pêche est une très bonne source de fibres alimentaires. Consommée avec la pelure, elle couvre à elle seule 5 à 9 % des apports journaliers en fibres recommandés. Ainsi, elle permet de lutter contre la constipation, notamment chez les plus petits et de diminuer les risques de cancer du côlon. Une alimentation riche en fibres contribuerait également à un meilleur contrôle du diabète du type 2.

Source naturelle d'antioxydants, la pêche inhiberait l'oxydation du mauvais cholestérol. En diminuant la formation de plaques dans les artères, elle réduit également les risques de maladies cardiovasculaires. Selon certaines études, consommer du jus de pêche riche en composés phénoliques permettrait même de réduire les dommages liés au stress oxydatif. Riche en caroténöides dont les bêta-cryptoxanthine, bêta-carotène, lutéine et zéaxanthine, la pêche réduirait les risques de contracter certains cancers. De plus, les composés phénoliques contenus dans la pêche permettraient de diminuer les métastases du cancer du sein et leur développement. Reconnue pour ses qualités diurétiques, la pêche est largement conseillée pour les personnes souffrantes de rétention d'eau, de calculs rénaux ou de problèmes de la vessie. Ses vertus dépuratives sont encore plus efficaces lorsque le fruit est bien mûr.

Équivalente à l'apport énergétique du pamplemousse, la pêche apporte 50 % des besoins quotidiens en provitamines A. Elle est également une bonne source de vitamine C, dont l'assimilation est renforcée grâce aux flavonoïdes qu'elle contient. Plus vous la choisissez colorée et plus sa teneur en vitamine C sera élevée.

La recette :

https://www.lesfruitsetlegumesfrais.com/en-cuisine/recettes/tiramisu-express-nectarines

Suivez  moi : 

  • Facebook Social Icône

Tél : 06 28 32 50 50

© 2018 par Pascale MASSART. Créé avec Wix.com