LE CHOCOLAT partie 2

Mis à jour : avr. 9

Fini la culpabilité! Différentes études scientifiques démontrent les bienfaits du chocolat noir. Retour sur les propriétés bénéfiques pour la santé de cette fameuse nourriture surnommée

« mets des Dieux ».

Ne vous sentez pas coupable, si vous avez craqué devant le match de l’Euro diffusé hier soir ! Une tablette de chocolat vous narguait dans le placard à provisions et vous lui avez réglé son sort ! Fini la culpabilité! Regardons de plus près toutes ces vertus que le monde scientifique s’acharne à nous démonter!

L’important est de bien choisir son chocolat, contenant au moins 60% de cacao : les quantités conseillées sont de l’ordre de 30 à 50 grammes par jour. A petites doses, les bénéfices sont légions.


Les vertus du chocolat pour la santé

Il stimule la mémoire et la concentration, l’étude des chercheurs de l’Université de Syracuse prouve les bienfaits d’un carré de chocolat noir. Celui-ci serait en mesure d’améliorer les performances intellectuelles. Consommé avant un examen ou un test important, il apaise et réconforte. Mémoire visuelle, apprentissage de l’information et enregistrement… le cacao se compose de flavonoïdes, soit des antioxydants pouvant booster la concentration.

Il est un puissant antidépresseur naturel, manger du chocolat noir quand survient un coup de fatigue est une habitude récurrente chez l’adulte et l’enfant. Grâce aux substances contenues dans le cacao, capables d’augmenter la production d’endorphine, il contribue à maintenir l’humeur et se positionne comme un puissant allié du moral.

L’Université de Northumbia de l’Angleterre s’est penchée sur un autre bienfait du chocolat. Celui qui favorise le sommeil. En effet, la sérotonine, contenue dans le chocolat noir, a des pouvoirs de relaxation. Consommer du chocolat avant d’aller au lit est donc une bonne idée. Un plaisir de plus, sans culpabilité.

Le chocolat est aussi bon pour le cœur : le cacao aide à réduire la tension artérielle. Une consommation régulière contribue à diminuer les risques de maladies cardiovasculaires de 37% et les risques d’accidents vasculaires cérébraux d’au moins 48%. Il agit aussi sur la fonction cognitive, en stimulant notamment la mémoire.

Comme le thé et le café, le cacao détient lui aussi des capacités anti oxydantes. Les polyphénols présents dans le chocolat sont majoritairement des tanins et des flavonoïdes. Ces derniers sont réputés pour limiter le processus d’oxydation. Les effets de radicaux libres sont vite contrés lors de la consommation de chocolat.Les plus gourmands ne manquent pas de faire valoir les atouts santé du chocolat. Oui, mais pour en bénéficier, il faut regarder sa teneur en cacao. Plus elle est élevée, plus l'action antioxydante du chocolat est importante : les polyphénols protecteurs proviennent en effet de la fève de cacao. Idem pour les minéraux antistress (magnésium, potassium, cuivre, sélénium, zinc, fer).

Un allié contre l’Alzheimer, rares sont les personnes âgées fans de chocolat. Et pourtant, le fait d’en manger leur serait extrêmement bénéfique. Selon l’étude menée à l’Université de Harvard, le cacao favoriserait le maintien des capacités intellectuelles des troisièmes âges. Vous savez ce qu’il vous reste à faire : gâter vos papis et mamies de chocolat.

Il améliore les performances sportives : En réduisant le stress, le chocolat diminue également la montée du cortisol. Il s’agit du responsable des crampes et des baisses de performances. Magnésium, flavonoïdes, sérotonine, épicatéchine… l’étude menée par l’Université de Californie souligne les composés indispensables à notre corps et à notre santé.



Les variétés de chocolat : n'est pas chocolat qui veut. "Chocolat", "chocolat au lait", "chocolat blanc"… Conséquence qui ne plaira pas aux fans du chocolat blanc : contenant uniquement du beurre de cacao, celui-ci ne possède aucune des vertus santé attribuées au "vrai" chocolat, celui contenant du cacao.

A chacun correspond une composition strictement réglementée, avec des pourcentages bien différents de cacao selon le type de produit.

Le chocolat noir contient un mélange de sucre et d'au minimum 35 % de cacao, dont 18 % au moins sous forme de beurre de cacao. Le chocolat au lait contient au moins 25 % de pâte de cacao et beurre de cacao, ainsi que du lait, généralement sous forme de poudre, et des sucres.Le chocolat blanc est fabriqué exclusivement à partir de beurre de cacao, il est donc sans cacao. Il contient aussi des produits laitiers, du sucre et généralement un arôme vanille.La pâte de cacao ou le beurre de cacao sont extraits de la fève de cacao fermentée, puis torréfiée et broyée.


L'Association française des diététiciens-nutritionnistes (AFDN) confirme l'importance de la teneur en cacao : « Pour profiter pleinement des avantages nutritionnels du chocolat, il faut le choisir noir, et le plus riche possible en cacao (au moins 70 %). »


Le chocolat reste un aliment calorique , parce que le chocolat contient du sucre et des matières grasses, cela reste un aliment à consommer modérément :20 g maximum par jour, soit deux carrés.

Son apport calorique est important : 500 calories environ pour 100 g.

Il existe un chocolat non torréfié et fait parler de lui depuis quelques années, c'est le chocolat cru. La fève de cacao n'est pas torréfiée, mais simplement écrasée avec un goût beaucoup plus marqué et une texture très différente, moins moelleuse, mais plus croquante. On le trouve sous la forme de petites barres (l'équivalent de trois carrés) dans les magasins bios et les épiceries fines.Les confiseries au chocolat ne sont pas du "vrai" chocolat


Le chocolat est un plaisir pour notre cerveau, "un séducteur de notre cerveau émotionnel " il

n’y a pas de doute là-dessus, mais nous devons prendre en compte que, malgré la croyance populaire, il ne permet pas de guérir les peines, il ne guérit pas la dépression et ne peut pas nous aider à vivre plus longtemps.

Si nous voulons profiter au maximum des bienfaits naturels de cet aliment, de ses flavonoïdes, de ses vitamines et de ses composés naturels capables de déclencher la production de sérotonine, il est conseillé d’opter pour du chocolat noir, le plus pur possible, sans sucres ajoutés.

Si le chocolat nous séduit autant, au-delà de sa saveur agréable, c’est qu’il déclenche en nous une chose très particulière : il est un interrupteur de nos émotions.

Notre cerveau aime se souvenir des moments agréables de notre passé et, curieusement, un grand nombre de ces moments sont stockés dans notre mémoire en lien avec les aspects suivants :

Cette tarte au chocolat que nous préparait notre grand-mère.Ce petit carré de chocolat que nous mangions à la sortie de l’école.Ce gâteau d’anniversaire que nos parents nous préparaient chaque année.Cet après-midi de pluie avec notre partenaire où nous nous préparions un bon chocolat chaud.Cet après-midi d’été sur la plage où nous consommions une bonne glace au chocolat.Une boîte de bombons, des frais et une nuit très spéciale…

Il est le protagoniste principal de bien des moments les plus complices et les plus intimes de notre vie.

C’est pour cela que même les palais les plus fins sont séduits par sa saveur incomparable.

Le chocolat provoque également la production par le cerveau d’endorphines, car l’encéphale associe cet aliment à des moments de joie. Cette saveur est donc un véritable réconfort pour tous nos sens.

Le chocolat, en lui-même, ne dispose pas d’une composition nutritionnelle qui le rendrait capable de soigner toutes les peines.

C’est davantage un canalisateur, un médiateur infaillible, suggestif et puissant pour nos émotions positives, ainsi que pour nos désirs les plus profonds.


Il est impossible de résister à cet « aliment des dieux », à ce fruit qui pousse depuis des temps immémoriaux, dans le coeur sacré des terres mayas et aztèque


Le chocolat ne vous constipe pas car il contient des fibres. Par exemple, un chocolat, dont la teneur en cacao est de 72%, contient environ 15 grammes de fibres.

En réalité, comme l’ont montré de nombreuses radiologies, le chocolat accélère le transit intestinal. Car il contient des tanins qui favorisent la contraction des fibres musculaires lisses de la paroi intestinale. Par ailleurs, les corps gras du chocolat produisent un effet de glisse qui favorise le transit intestinal.


Recettes de chocolat pour Pâques :

https://www.marmiton.org/recettes/recette_chocolats-de-paques-de-noel-ou-de-tous-les-jours_36637.aspx

https://www.meilleurduchef.com/fr/recette/recette-paques/chocolat-paques.html


La recette des truffes :https://www.cuisineaz.com/recettes/truffes-au-chocolat-5675.aspx

Les sources :

https://www.santemagazine.fr/alimentation/aliments-et-sante/5-choses-a-savoir-sur-le-chocolat-192393

https://www.duboischocolatier.com/blog/2chocolat-noir-autorise-les-7-vertus-pour-la-sante/

https://www.chocolat-deneuville.com/le-chocolat

Suivez  moi : 

  • Facebook Social Icône

Tél : 06 28 32 50 50

© 2018 par Pascale MASSART. Créé avec Wix.com